Dialogues avec les nuages

Observer le mouvement des nuages qui se forment dans le ciel, s'assombrissent au point de nous inquiéter, ou se dissolvent jusqu'à disparaitre dans l'azur, captive l'imagination.
"Qui de nous n'a éprouvé du charme à suivre des yeux les nuages du ciel ? Qui ne leur a pas envié la liberté de leurs voyages au milieu des airs ?" interroge Alfred de Vigny dans son roman Cinq-Mars.
Les nuages survolent nos paysages, passent, imperturbables et disent notre désir d'ailleurs. Ils portent aussi nos rêves : "Si j'étais oiseau, je ne coucherais que dans les nuages", écrit Jules Renard.
Quelque-part dans les nuages... s'attache à tirer de la rencontre fortuite de nuages avec le feuillage des arbres, la vision d'une rêverie fantaisiste des phénomènes atmosphériques.